Nicolas Croce

J'apprends La Photographie

Sans doute la meilleure façon d'apprendre la photo :
Simple, Clair et sans langage technique.

Par Nicolas Croce : photographe et auteur du best-seller
J’apprends la photographie, l'Essentiel De La Photo et de nombreux autres livres.

Les inscriptions aux Workshop de 2020 sont ouvertes ! En Savoir Plus

Lecture active : la méthode pour tirer tous les bénéfices de vos lectures

Pour que vos lectures soient bénéfiques, elles doivent être actives. Les meilleurs lecteurs surlignent les passages importants, prennent des notes et mettent en perspective les idées intéressantes de l’auteur. Mais ils ne s’arrêtent pas là. Si vous ne faites que lire, ou si vous surlignez les passages importants d’un livre mais ensuite n’en faites rien, vous perdez en efficacité.

Si une idée est intéressante, elle vaut la peine d’être retenue, étudiée et utilisée.

Je lis beaucoup et, pour tirer tous les bénéfices des mes lectures, j’ai mis en place un flux de travail qui me permet de repérer les passages importants, de mieux les mémoriser, puis de les enregistrer pour les réutiliser dans de futurs projets.

Je vous ai déjà parlé de l’importance de sélectionner ce que vous lisiez. Je vous ai également expliqué comment créer une base de connaissances personnelle pour archiver et réutiliser ce que vous apprenez. Aujourd’hui, nous allons aborder le flux de travail à mettre en place pour relier les deux.

Je vais vous expliquer comment lire les contenus que vous sélectionnez de manière à enregistrer facilement les informations importantes que vous repérez — et au passage faire en sorte de mieux les retenir.

Vous avez du mal à régler votre appareil photo ?

Simple, sans langage technique et accessible aux débutants, mon nouveau livre l'Essentiel De La Photo vous aidera à comprendre le triangle de l’exposition et à sortir du mode auto de votre appareil photo. Il a déjà aidé plus de 7 000 photographes à progresser. C'est le compagnon idéal pour apprendre la photo.

Découvrez-le ici   Mes autres livres

Ce flux de travail est la brique manquante de notre système de lecture intelligente. Vous allez découvrir comment le mettre en place pour les livres que vous lisez, mais également pour les articles trouvés sur Internet.

Pendant votre lecture

Lorsque vous lisez un livre, il est primordial que vous preniez l’habitude de repérer les idées importantes avancées par l’auteur. 

Lorsque vous vous dites « Il a raison », « Je ne savais pas, c’est intéressant », « C’est une bonne idée, je pourrais m’en servir », ou encore « Cette phrase est motivante, il faut que je m’en souvienne », vous devez agir.

Surlignez les passages importants

Lorsque vous lisez un passage interessant, surlignez-le. 

Il peut s’agir d’une histoire ou d’une anecdote dont vous voulez vous souvenir, d’un mot que vous trouvez interessant, d’une information ou d’une idée importante, d’un passage que vous voulez réutiliser dans l’un de vos projets ou encore d’une citation de l’auteur.

Tout ce qui attire votre attention au moment ou vous le lisez doit être mis en évidence.

Les Marginalias

Si, en lisant, vous avez une pensée ou une idée intéressante, écrivez-la dans la marge, en face du passage en question.

On appèle cela une « Marginalia ».

Les Marginalias (latin : margo, martinis : marge) sont des notes manuscrites, des dessins ou des signes faits en marge d’un texte par le lecteur désireux d’apporter un complément d’informations, une pensée, une opinion, un enseignement au document. La marge devient alors un lieu que l’annotateur peut investir1.

N’hésitez pas à juger, critiquer, mettre en perspective ou apporter des compléments à ce que dit l’auteur. Vous pouvez également noter vos idées en rapport avec un passage du livre ou la façon dont vous pourriez utiliser ce contenu.

En pratique, voici comment je fonctionne :

Lorsque je lis une phrase intéressante, je la souligne au stylo.

Si le passage qui m’intéresse est long, plutôt que de souligner chaque phrase, je trace un trait vertical dans la marge en face des lignes en question.

Si le passage s’étend sur plusieurs pages, je dessine une flèche en bas du trait vertical de la première page, pour me souvenir que je dois tourner la page lorsque je relirai mes notes.

Si besoin, j’ajoute des Marginalias en rapport avec le passage surligné. Quelques exemples : 

  • « Super intéressant, à appliquer rapidement »
  • « Je ne suis pas d’accord, je pense plutôt que [Mon Opinion], en parler sur le blog car certains lecteurs doivent faire la même erreur »
  • « Ce n’est pas le premier auteur à conseiller ceci, je dois essayer pour voir si ça fonctionne réellement »
  • « Intéressant, mais à approfondir — particulièrement le dernier point que je ne comprends pas bien »

Vous voyez le principe : je note dans la marge ce à quoi je pense pour m’en rappeler lorsque j’aurai terminé ma lecture.

Enfin, dès que je surligne une phrase ou ajoute une Marginalia, je corne le bas de la page de gauche pour la retrouver facilement2.

Après votre lecture

Lorsque vous terminez un livre, votre travail n’est pas encore terminée. Si vous voulez en tirer tous les bénéfices, vous devez relire vos notes et archiver les idées importantes. Mais pas immédiatement.

Laissez reposer quelques jours

Lorsque vous finissez un livre, laissez le de côté pendant une semaine ou deux avant de relire vos notes.

Ces quelques jours vous aideront à prendre du recul et permettront à votre cerveau de digérer les informations et idées importantes.

Idéalement, pendant ce temps d’attente, vous devriez attaquer la lecture d’un autre livre portant sur le même sujet ou écrit par le même auteur — ceci vous permettra de continuer à réfléchir au sujet, tout en vous ouvrant de nouvelles perspectives.

Ensuite, reprenez votre livre et relisez attentivement vos notes et tous les passages surlignés.

Vous vous apercevrez qu’après avoir laissé reposé votre lecture, beaucoup de contenus annotés vous paraitront moins intéressants. C’est normal et c’est une bonne chose — voyez ceci comme une sorte d’editing.

Transférez et archivez vos notes

Relisez donc toutes vos notes ainsi que les passages surlignés au cours de votre lecture. 

Lorsqu’un contenu vous semble important, recopiez-le sur une fiche et ajoutez la dans votre base de connaissances personnelle — vous pouvez recopier directement un passage du livre, résumer une histoire ou une idée, ou encore noter une Marginalia importante. Tout dépend de ce qui vous intéresse.

Avec certains bons livres, vous créerez des dizaines de fiches. Avec d’autres, seulement une ou deux. Il n’y a pas de règle de ce côté là. 

Mettez de côté ce qui vous intéresse — tout ce qui vous fait réfléchir, vous apprend quelque chose ou pourra vous être utile — et éliminez le reste.

Ecrivez un résumé, mais seulement pour les meilleurs livres

Une fois vos notes archivées, prenez quelques minutes pour écrire un résumé de votre livre. Il n’a pas besoin d’être long : 100 à 200 mots suffisent.

Synthétisez le livre, puis notez les points clés et les idées importantes avancées par l’auteur.

Ce résumé doit vous permettre de vous remémorer, en quelques secondes, ce pourquoi vous avez apprécié un livre et ce qu’il vous a appris.

Ecrivez ce résumé sur un support numérique3 pour pouvoir le retrouver facilement en cas de besoin. Quand vous aurez lu et résumé des centaines de livres, vous me remercierez d’avoir un moyen de chercher une idée facilement.

Si un jour vous avez besoin de vous remémorer une notion abordée dans un livre, vous n’aurez plus qu’à relire le résumé pour vous rafraichir la mémoire. Si ça ne suffit pas, vous pourrez alors reprendre le livre et relire vos notes. Et si vous avez besoin d’aller encore plus loin, vous relirez le livre dans son intégralité.

Ne faites ceci que pour les meilleurs livres, ceux qui contiennent des informations importantes. Inutile de perdre du temps à résumer toutes vos lectures. Vous savez très bien que vous ne relirez jamais un mauvais livre.

Ancrez vos connaissances dans votre cerveau

En passant quelques minutes à relire et synthétiser vos notes, vous favorisez leur ancrage dans votre cerveau.

Il vous sera plus facile de vous en souvenir dans le futur — beaucoup plus facile que si vous n’aviez fait que lire votre livre et surligner les passages importants. Le fait de les recopier à la main est ce qui donne toute sa valeur à ce système.

Une autre astuce est de rapprocher les idées nouvelles et importantes que vous recopiez à quelque chose que vous connaissez déjà.

Notre cerveau stocke la majorité de ce qu’il apprend dans notre subconscient. Ces informations ne nous sont accessibles que lorsque le contexte le demande. 

Prenez l’habitude de rapprocher les nouvelles idées que vous découvrez à des choses que vous connaissez déjà, que vous comprenez ou que vous utilisez régulièrement. Vous serez ainsi plus à même de vous remémorer cette information dans le futur.

Lire sur Internet

Jusque-là nous avons parlé des livres mais mettre en place une méthode de lecture efficace pour ce que vous lisez sur Internet est également important.

L’idée est de mettre en place un flux de travail aussi proche que possible de celui utilisé pour les livres. Pour cela, nous allons utiliser Instapaper : un service gratuit qui permet d’enregistrer des contenus numériques pour les lire ultérieurement.

Voici mon flux de travail, ainsi que les explications détaillées pour le mettre en place chez vous.

Instapaper

Première chose à faire : créer un compte sur Instapaper.

Ce compte vous permettra de centraliser vos lectures. Dès que vous trouverez un contenu intéressant, vous l’ajouterez à Instapaper avant même de commencer à le lire — je reviendrai là-dessus dans quelques instants.

Pour que ce système soit efficace, vous devez être en mesure d’ajouter les contenus numériques — quels qu’ils soient et où qu’ils se trouvent — qui vous intéressent à Instapaper.

Pour cela, il vous reste un peu de travail de configuration :

  1. Téléchargez l’application Instapaper pour iPhone, iPad, Android ou Kindle. Vous pouvez le faire depuis votre App Store ou depuis la page suivante : Instapaper Apps. Vous pourrez ainsi enregistrer des articles dans Instapaper depuis votre smartphone ou tablette.
  2. Installez l’extension Instapaper pour votre navigateur web, vous pourrez ainsi enregistrer en un clic les articles qui vous intéressent.
  3. Allez sur la page suivante : Instapaper Save via Email. Copiez l’adresse email que vous trouverez sur la page et ajoutez un contact sur votre ordinateur et votre smartphone intitulé « Instapaper » et contenant l’adresse email que vous venez de copier. Lorsqu’on vous enverra un email contenant des informations intéressantes, il vous suffira de le transférer au contact que vous venez de créer pour qu’il soit enregistré sur Instapaper.
  4. Consultez la page suivante : Instapaper Apps Compatibles et vérifiez si vous utilisez une application compatible avec Instapaper. Si c’est le cas, vous pouvez la configurer pour pouvoir enregistrer les contenus qui vous intéressent dans Instapaper.

La configuration est maintenant terminée, vous êtes prêt. Il ne vous reste plus qu’à suivre scrupuleusement le flux de travail suivant :

Un flux de travail efficace pour vos lectures numériques

Comme je vous l’ai expliqué, l’objectif est de mettre en place un flux de travail aussi proche que possible de celui utilisé pour les livres papier. Voici comment procéder :

  1. Ajoutez vos lectures à Instapaper : dès que vous trouvez un article, scannez rapidement son contenu4 pour savoir s’il est interessant et, si c’est le cas, sauvegardez-le sur Instapaper avant même de le lire. Avec les configurations que nous venons de faire, vous pouvez sauvegarder à peu près tout ce que vous avez à lire : emails, articles internet, publications Facebook, posts sur Twitter ou Instagram, articles de journaux numériques, sms ou messageries numériques, etc.
  2. Lisez depuis votre compte Instapaper : lorsque vous avez le temps et la possibilité de vous concentrer, ouvrez Instapaper. Vous y retrouverez les contenus précédemment sauvegardés. Vous verrez qu’Instapaper ne sauvegarde que le contenu des articles et supprime tout ce qui pourrait vous distraire : publicités, pop-up, liens vers d’autres contenus, etc. C’est l’avantage de cette méthode : vous vous concentrez sur ce que vous lisez sans être dérangé par des contenus non sollicités. Sur Instapaper, vous pouvez également changer la police ainsi que la taille du texte pour ainsi lire plus confortablement.
  3. Surlignez et annotez : comme lorsque vous lisez un livre, si vous trouvez un passage intéressant dans un article, sélectionnez-le avec votre souris. Deux icônes apparaitront alors au dessus de votre sélection. L’un vous permettant de surligner le texte, l’autre de le surligner en y ajoutant une note — comme les Marginalias que vous écrivez sur vos livres papier.
  4. « Likez » les articles intéressants : si vous avez surligné ou ajouté une note à un article sur Instapaper, cliquez sur l’icône en forme de coeur situé en haut de la page. Ceci vous permettra de différencier les articles que vous avez déjà lu de ceux que vous n’avez pas encore lu. Si vous n’avez rien trouvé d’intéressant dans un article, supprimez-le d’Instapaper en cliquant sur l’icône en forme de poubelle.
  5. Laissez reposer quelques jours : comme pour les livres, une fois votre lecture terminée, laissez reposer votre article pendant quelques jours avant d’y revenir.
  6. Transférez et archivez vos notes : après quelques jours, cliquez sur le menu « Liked » dans la barre latérale gauche d’Instapaper pour retrouver les articles dans lesquels vous avez surligné des passages. Relisez-les et transférez vos notes — uniquement celles qui vous semblent toujours intéressantes — sur des fiches puis dans votre base de connaissances personnelle.
  7. Supprimez le like et archivez l’article : une fois ceci-fait, cliquez à nouveau sur l’icône en forme de coeur pour supprimer le « like », puis cliquez sur l’icône « Archive ». Ainsi, les articles dont vous avez transféré les informations importantes seront supprimés de l’onglet « Liked » et ajoutés à l’onglet « Archived ».

Ce système vous permet donc d’avoir un flux de travail efficace. Vous lisez dans les meilleurs conditions, sans être dérangé par des publicités, et en adaptant la police et la taille des textes à vos préférences.

A tout moment, vous savez où se trouve un article dans votre flux de travail : 

  • Les articles que vous n’avez pas encore lus se trouvent sur la page d’accueil de votre compte Instapaper
  • Les articles que vous laissez reposer sont regroupés dans l’onglet « Liked »
  • Les articles dont vous avez transféré les idées importantes sur vos fiches sont dans l’onglet « Archive » — ce qui vous permet de les retrouver au cas où vous en ayez besoin5.
  • Les articles qui ne contiennent rien d’intéressant sont supprimés et n’encombrent pas votre espace de travail

Conclusion

Lire est important mais, si vous ne faites que lire passivement, vous ne tirerez pas tous les bénéfices qu’un livre peut vous apporter.

Pour progresser et apprendre plus rapidement vous devez aller plus loin.

Sélectionnez avec soin vos lectures puis, lorsque vous lisez, repérez et marquez les informations ou idées importantes.

A la fin de votre livre, mettez le de côté pendant quelques jours puis relisez vos notes.

Copiez tout ce qui est intéressant dans votre base de connaissances personnelle et, pour les meilleurs livres seulement, prenez quelques minutes pour écrire un résumé.

Cette méthode vous permettra de mieux retenir et assimiler ce que vous lisez. Vous progresserez ainsi plus rapidement que si vous ne faisiez que lire des livres passivement.

Lorsque vous étiez enfant, on vous disait de ne pas écrire dans vos livres. Oubliez ce conseil.

Notes   [ + ]

1. Définition Marginalia (Wikipedia) et exemples de Marginalias (Google Images).
2. Je corne toujours la page en bas à gauche. Ça me permet de ne pas être embêté si je prends des notes sur plusieurs pages d’affilé (si je cornais la page de droite, je serai embêté pour marquer une note prise sur la double page suivante). Le haut des pages quant à lui me sert de marque-page : je corne le haut de la page où j’ai arrêté ma lecture
3. J’utilise l’application Bear pour cela, mais n’importe quel traitement de texte fera l’affaire. Le tout est de regrouper tous vos résumés au même endroit pour les retrouver facilement.
4. Lisez les titres, sous-titres et tous les textes ou paragraphes en gras ou  encadrés.
5. Je note toujours sur mes fiches le titre de l’article dont l’information est extraite en signifiant à côté qu’il est archivé dans Instapaper. Par exemple « Regression, back-skipping, and the duration of fixations can be minimized by using a tracker and pacer » — How I Learned To Read 300 Percent Faster In 20 Minutes (Instapaper).

Certaines choses ne peuvent être apprises que sur le terrain...

Participer à un Workshop est le meilleur moyen d'améliorer vos photos rapidement.

Un workshop, c'est 2 jours de formation sur le terrain avec moi et un petit groupe de photographes passionnés. Les inscriptions pour 2020 sont ouvertes : 4 dates, 4 villes. Les places sont limitées. N'attendez pas pour vous inscrire.

En savoir plus